Qui est Alberto GARZIA

Né le 23 octobre 1943 à Cugnoli dans les Abruzzes (Italie), Alberto GARZIA commence l'apprentissage de l'accordéon dès l'âge de 11 ans et demi, au son des cigales, à l'ombre des oliviers baignés du soleil de l'Adriatique.

Photo 1964Il a 15 ans quand son père Cesare émigre en France en 1958 où il crée dans les Vosges une entreprise de maçonnerie et travaux publics avec ses 4 enfants.
 
Des reflets ocrés du Gransasso au granit de la montagne vosgienne, la transition est dure….. mais le jeune Alberto rencontre l'accordéoniste René Riche qui devient son nouveau maître et son chef d'orchestre pendant quelques années.
 
A l'âge de 20 ans, il décide de monter son propre orchestre tout en participant à des concours régionaux. En 1960 et 1961, il est finaliste de la coupe de France de l'ORTF. De l'Italie, il a aussi introduit, à l'instar de Louis FERRARI, l'accordéon à touches piano rare à cette époque.
 Photo René Riche

Intéressé par les jeunes et l'enseignement, il crée en 1975 une dizaine d'écoles d'accordéon et d'orgue qui connaissent un réel succès grâce à ses propres méthodes d'enseignement, l'une pour accordéon l'autre pour orgue et synthé. 

Cette réussite artistique l'amène tout naturellement à se consacrer aujourd'hui quasiment exclusivement à son orchestre dont le répertoire original dans le domaine de la danse le rend célèbre jusque dans la capitale. 
 
Il se produit régulièrement dans les émissions télévisées et radiophoniques spécialisées. Sa popularité est réelle dans le circuit des dancings rétros sur tout le territoire national.
 

L'Italie lui a décerné à Pescara-Francavilla le grand prix de la chanson « La Viuletta d'ore » en l'an 2000 ainsi que le 1° prix de composition pour accordéon à Poggiofiorito » (ch ).
 
Avec plus de 500 titres déposés à la Sacem, Alberto GARZIA s'est vu promu au rang de compositeur professionnel en 2001 et membre définitif en 2004.
 
Il a d'ailleurs produit à ce jour 16 K7 ( 12 en France et 4 en Italie ) et 17 C.D. ( 13 en France et 4 en Italie ) dans son propre studio d'enregistrement ( Sonalga ).
 
Passionné d'informatique, il grave et imprime lui-même toute sa musique éditée sous forme de partitions et albums musicaux.